[title]HAUSSE DES FRAIS DE SCOLARITÉ[/title]

    [list bullet= »arrow »]

  • 1. ATTENDU QUE l’État québécois annonce une hausse des frais de scolarité, et que cette hausse aura un impact majeur sur l’appauvrissement des étudiants et davantage sur ceux des régions rurales;
  • 2. ATTENDU QUE le pouvoir d’achat des étudiants et de l’ensemble de la population québécoise s’effrite d’année en année;
  • 3. ATTENDU QUE nous croyons que l’État ne doit pas se désengager. Bien au contraire, il doit continuer à investir dans l’Éducation, autant dans les universités qu’en amont, et ce dès le primaire;
  • 4. ATTENDU QUE malgré les difficultés budgétaires du Québec nous considérons que bien d’autres alternatives fiscales sont à considérer avant d’effectuer une hausse des frais de scolarité, dont l’élimination des abris fiscaux;
  • 5. ATTENDU QU’en s’appuyant sur nos valeurs, nous tendons à accorder plus de crédibilité aux arguments qui prônent une approche collective et citoyenne, et où les universités ne seront pas instrumentalisées au profit des mieux nantis et des entreprises privées;
  • 6. ATTENDU QUE nous adhérons à la position de l’IRIS qui croit que le système universitaire québécois souffre davantage d’un mal-financement que d’un sous-financement, c’est-à-dire une mauvaise répartition des ressources entre les domaines lucratifs de la recherche et les domaines moins lucratifs que sont l’enseignement et la recherche fondamentale;
  • 7. ATTENDU QUE le gouvernement, les recteurs universitaires et les étudiants doivent agir en gestionnaires responsables de la saine gestion des fonds publics.

[/list]

[bar_info_box_3 text= »Le Collectif autonome des Carrefour jeunesse emploi se prononce contre la hausse des frais de scolarité, telle que préconisée par le gouvernement libéral du Québec. » /]

De plus, les administrateurs invitent la ministre de l’Éducation à former un comité mixte avec des représentants étudiants et du milieu. Le Ministère doit trouver des solutions créatives pour faire face au problème afin de ne pas le pelleter dans la cour des étudiants, qui en ont déjà plein les bras.

Résolution adoptée le 28 novembre 2011, lors d’une rencontre régulière du conseil d’administration.

1 réponse

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.